Partagez | 
 

 La dance funèbre {PV Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: La dance funèbre {PV Damon    Mar 14 Fév - 7:25




    Elenitsa et Damon






Ciel couvert d'une couche grisâtre, brise délicate et glacée gelant le sang au profond des veines, des nuits longues et froides dans la solitude, un océan de larmes se glaçant pour former un nouveau continent, l'hiver était là. Les fleurs blanches oscillaient dans leur danse nocturne sous leur partenaire commun qu'était le vent, maître de cette cérémonie de mélancolie. Une couche blanche recouvrait ces terres si sombres, un masque de pureté et de beauté voilant la réalité cruelle, craquant sous mes pas lents. La saison de la Mort était de retour comme chaque année, je l'avais vue défiler tant de fois sous mes yeux las. Les arbres prenaient leurs apparences sinistres, la végétation s'harmonisait au sentiment des lamentations, les chaleur quittaient les corps et la nature pour laisser place au vide affamé d'âmes. Les étoiles elles-mêmes étaient dissimulées par l'océan de nuages dans le ciel, masquant même les rayons argentés de la Lune que l'on devinait par endroit. Spectacle de Désolation, théâtre sinistre de la Fatalité, Tragédie euphorique berçant mon âme de ses notes harmonieuses faites d'épines glacées perforantes. Je m'imprégnais de cette charmante mélodie si onctueuse de ténèbres, les douleurs resurgissaient dans cette poitrine brisée, les éclats du miroir du Destin venaient de nouveau entailler les quelques aspects de vie de ce monde en ruines. L'immortalité riait au milieu de ce chant, ajoutant ses couleurs au tableau de la récurrence. Les joies proliféraient dans l'ombre du bosquet sinistre, l'Immortalité, la Douleur, le Sadisme, la Mort, le Tourment, et de nombreuses progénitures de ces créatures, chantaient en choeur et gaiement les tristesses de la saison.

Ces paroles scandées réveillaient les fantômes au milieu de ces ruines enchevêtrées de lierre. Pierres brisées et érodées n'étaient plus que les restes d'un ancien palais merveilleux, dont quelques murs subsistaient au dessus de la mer noire qui recouvrait l'ensemble des terres de ce monde en perdition. Les spectres, dans leurs apparences délabrées, faisaient carillonner leurs chaînes au vent, faisant danser leur os dans le menuet de réminiscence et mélancolie. Obsédant et hantant mon esprit, ils tournoyaient sans cesse, créant un tourbillon de cauchemars aux rires carnassiers. Lentement, j'étais consumée par les ombres pour ne faire qu'une avec, répandant à son tour les douleurs et son coeur éplorée dans la violence, le sang, et la folie exaltante. Les spectres réveillèrent l'abomination sommeillant au fond de mon être, créature démentielle sans le moindre contrôle. Une vague noire euphorique de douleurs et d'extases m'emporta dans un vice profond en ricanant follement sur un cadavre encore vivant quelques minutes plus tôt, ce qui fut une passante près du cimetière, assassinée violemment par une de mes poussées sanguinaires. Ce n'était pas une crise de démence où je perdais contrôle, mais l'assouvissement de mes tensions psychopathes qui m'animaient.

Cela faisait un an de plus aujourd'hui... L'anniversaire de ce jour maudit où ma crise de démence fut la plus intense et incontrôlable. Le meurtre impardonnable de ce vampire ui représentait tant à mes yeux exempts de sentiments joyeux. Revenant à mon esprit depuis mon éveil, ces images étaient récurrentes, atroces et déchirant mon âme. Je me rendis donc au cimetière.

Le silence du repos des défunts régnait de l'autre côté du portail, la neige recouvrant légèrement de son manteau immaculé les tombes et les stèles pour leur apporter un peu de douceurs dans leur voyage éternel. Seuls mes pas et mon souffle perturbaient ce calme ancré dans l'ambiance funeste. A la fois sinistre et magnifique, un bal macabre de beauté, une harmonie parfaite avec mon âme déchirée. Je marchais, seule au milieu de ces tombes, seule vivante au milieu de champ de morts dont certains devaient leur présence par ma faute certainement, dans ma longue robe de jais, telle une veuve immortelle, une faucheuse pâle à la chevelure nacrée venant chercher les âmes perdues. Je m'arrêtai au niveau d'une stèle, éloignée des autres sur une petite élévation où un arbre solitaire laissait ses branches vides de vie s'épandre dans le ciel et se ramifier dans cet espace. La neige recouvrait une partie de la pierre glacée que je touchais de ma main, la laissant posée dessus le temps d'émettre mes quelques prières et pardons inacceptables.

Je restais, seule, immobile au milieu de la danse des flocons , un genoux à terre comme pour implorer son âme, quelques larmes sincères coulant pour tomber au pied de la pierre. Les flots m'emportaient et me noyaient, débordant de mon âme, ma poitrine était déchirée par les éclats du miroir... affreuse scène. Je me relevai, les yeux toujours en pleurs, touchant une dernière fois la stèle en murmurant un simple "désolée." Complètement abattue en quelques secondes, la furie que j'étais n'était plus qu'une gamine pleurnicheuse, assise et collée contre l'arbre, les genoux contre mon front à se lamenter sur le passé et mes actes. S'il y avait bien un acte que je regrettais c'était celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas

Damon Salvatore

Modérateuravatar

Messages : 208
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 23
Localisation : Dans les bars de Mystic Falls, à traquer sa future proie
MessageSujet: Re: La dance funèbre {PV Damon    Sam 3 Mar - 6:11


C’était peut-être ce qui était le plus étrange. Qu’après presqu’un siècle, rien n’ai changé. Bon si, les gens, les arbres, les fleurs, les bâtiments, mais dans le fond, tout était resté le même. Je me souvenais encore quand mes pieds humains balayaient les allés du parc, les rues de la ville. Déjà à ce temps là, Mystic Grill existait. Bon, pas sous le même nom, mais là déjà il y avait un bar. Seule différence, les femmes n’étaient pas acceptées. Et je trouve ça très dommage, voir idiot. C’est quand même grâce à elle que nous connaissions le plaisir de la chair. Un petit verre en main et hop, elles sont à votre merci. Certes, pas toutes, mais beaucoup. Même les plus prudes. Et ce sont elles les meilleurs… Bon, je m’égare. Revenons-en à l’idée.

Ouais. Sauf que je n’avais pas d’idée. Enfin pas sur le moment. J’étais là, assis au bar, à boire un whisky et à attendre je ne sais trop quoi. Dehors, il faisait sombre, gris, brumeux. Nous étions en plein hiver, et j’avais l’impression d’être un gros ours. Le seul déplacement que j’effectuais, c’était le manoir des Salvatore au bar de Mystic Falls. Rien d’autres. Ah si, de mon salon à ma chambre en passant par la cave où était entreposée toutes nos, enfin mes, réserves de sang frais. Seul petit bémol, c’était du sang d’hôpital, pas vraiment si frais que ça. De plus, je devais parfois me bouger jusque dans une autre ville pour ne pas que l’on remarque qu’un trop grand nombre de poche de sang avait été dérobé. J’aurais eu Stefan, Elena ou même Charlie à dos, non merci.

Quoiqu’il en soit, je n’avais pas grand-chose à faire. Et le jeudi soir était jour de casino et karaoké au Mystic Grill. Raisons de plus pour me barrer d’ici. Je n’avais aucune envie de me retrouver avec tous les badauds du coin qui n’avaient rien d’autres à faire que de venir chanter et dépenser leur argent dans des jeux futiles. Me payant un dernier verre, je me levais de mon siège et je me dirigeais vers la sortie. Certes quelques jeunes filles appétissantes étaient dans le coin, mais… Non, elles ne me disaient rien. Je n’avais aucune envie d’avoir une discussion non-intéressante avec une petite blonde sans cervelle.

Marchant dehors, dans la nuit, je me rendais direction mon chez-moi, afin de m’affaler, un verre de sang dans une main, et la télécommande dans l’autre devant un bon vieux film. Ouais gros ! C’était un merveilleux programme en perspective. Et tandis que je passais près du vieux cimetière de la ville, j’entendis au loin, grâce à mon super pouvoir d’ouïe, des pleures. Je m’arrêtais un instant. Qui pouvait bien pleurer un soir dans un cimetière ? Mon instinct me dit qu’à part un vampire, je voyais mal qui ça pouvait bien être…

Et comme un parfait gentleman, je m’y rendis. Tout doucement, et sans bruit, au cas où je tomberai sur un vampire détraqué égorgeant sa victime… Non, je ne parlais pas de moi. Et quelle ne fut pas ma surprise quand arrivé à destination, j’aperçu assise contre un arbre, Elenitsa Wrzesinska. Vieille vampire de plus de mille ans. Je l’avais rencontré au détour d’un verre, dans un bar malfamé. Le courant était tout de suite passé, de plus, un détour pour une partie de jambes en l’air aussi, était très bien passé.

Je m’approchais lentement d’elle. Comme deviné, elle pleurait. Pourquoi ? Je n’en avais aucune idée. Pour moi, Elenitsa avait toujours été une vampire pleine de dynamisme et de gaité. La voir pleurer me faisait hausser un sourcil.

- Il y a un problème ?

Ouais. Je ne savais pas quoi lui dire d’autres. Je n’avais jamais été très doué pour ce genre de choses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: La dance funèbre {PV Damon    Dim 4 Mar - 4:48




    Elenitsa et Damon






Dévorée par le désespoir et la Fatalité, je me noyais dans l'océan noir de leurs entrailles. Les images d'une personne étaient redondantes à mon esprit, l'une des rares à laquelle je m'étais attachée, que je n'avais pas trahie ni torturée par plaisir. Mes démences me l'avaient volée, je n'avais su me contrôler. Ma gorge se nouait de plus en plus, pitoyable, j'étais pitoyable et misérable. Qu'attendais-je pour enfin disparaître et faire cesser cette mélodie macabre et brisée qui m'animait? J'en savais rien. Attendre et errer, patientant la fin de l'éternité, c'était long. Eparpillée en éclats, telles les étoiles de la nuit, mon âme n'était plus que de vagues souvenirs d'un astre noir, laissant place aux ombres éternelles qui le consumaient depuis toujours. Les ténèbres, la noirceur, des choses exaltantes emplies de vices et de folies, mes dernières demeures où je résidais. Ecouler les peines d'un coeur éploré par la violence et la haine dans un onctueux délice malsain à la saveur ferrique, c'était la seule chose qu'il me restait, déverser les flots de sang pour étancher les larmes. J'avais sombré dans la folie par ma mélancolie croissante au fil des siècles, je m'étais perdue depuis ma naissance en vampire même, voire avant, mon destin était immuable je ne pouvais que sombrer dans une folle décadence empreinte de plaisirs masochistes et sadiques. La créature que j'étais méritait-elle son existence?

J'essayais de retenir mes sanglots qui remontaient de mon coeur pour s'extirper par ma gorge, tentant de se répandre dans l'atmosphère merveilleuse de l'hiver blanc, une saison magique à la fois mélancolique et magnifique, tout le contraire de mon âme noire déchirée en ruines à la douleur euphorique. Je gardais le silence du mieux que je pouvais, voulant agoniser sans bruit, espérant que le froid m'emportât avec lui, mais ma nature l'en empêchait. Je restais donc seule, silencieuse sous la danse des flocons, assise au milieu de la blancheur avec l'obscurité de mon âme dans un corps albinos. Quelqu'un vint me tirer de mes songes tourmentés, coupant sa phrase en plein milieu de ses conseils que je n'avais que faire quand je levai la tête pour observer cette personne qui me frustrait. Je n'en avais que faire de ses conseils, je n'étais guère d'humeur à recevoir quelqu'un devant moi, surtout dans un tel état inhabituel.

Je levais la tête avec mes yeux humides et cette vision totalement floue du monde environnant. Un homme , bien couvert pour se protéger de la météo contrairement à moi, se tenait devant moi, sa main sur mon épaule pour essayer de me soutenir. Cette personne, n'étais que Damon. Un vampire que j'avais connue il y a quelque temps déjà. Je n'osais répondre violemment comme je l'aurais fait avec les autres êtres, mon coeur déchiré avait éteint toutes les flammes de ma colère indomptable.

Ne me regarde pas dans cette état là... lançai-je d'une voix empreinte de désespoir et de déception, je n'arrivais pas à trouver la ferveur pour la faire partir et lui tenir tête.

Une décharge électrique me parcourut, une véritable dose d'adrénaline diffusée dans tout mon corps en quelques secondes en apercevant cette silhouette blanche devant moi, à quelques centimètres. Je me releva, lentement et m'approcha du vampire. C'est la première fois que quelqu'un me vois dans cette état là et sa sera la dernière. Croyez moi !!

Que fait tu ici ?!

Mes larmes gelaient lentement sur mes joues sous les attaques stridentes du froid sifflant dans l'air. Mes forces diminuaient à vue d'oeil dans ce combat interminable contre les souvenirs immortels de mes péchés nombreux. Je n'étais guère endurante, seule la rapidité et la précision me permettait d'abattre rapidement mon adversaire avant que mes forces me quittassent. Lentement, le froid m'enveloppait dans son étreinte chaleureuse, une morsure infâme m'engourdissant.

Revenir en haut Aller en bas

Damon Salvatore

Modérateuravatar

Messages : 208
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 23
Localisation : Dans les bars de Mystic Falls, à traquer sa future proie
MessageSujet: Re: La dance funèbre {PV Damon    Sam 10 Mar - 5:48


Son visage, baigné de larme se releva lentement vers moi. Malgré moi, je ne pus m’empêcher d’hausser un sourcil. Je ne l’avais jamais vu dans cet état là. Elle, toujours aussi joyeuse et prête à faire les quatre cents coups, c’était un peu étrange… Non, vraiment très étrange. A croire qu’un drame énorme venait de secouer toute la planète.

- Ne me regarde pas dans cet état-là.

En effet, j’aurais préféré être chez moi, au chaud, devant un bon verre de sang frais, plutôt qu’à être dehors, dans le froid, avec une vampire proche d’un chagrin sans nom. Mon frère était beaucoup plus doué que moi dans ce domaine là, celui du réconfort, de la gentillesse et de la non-dérision. Oui, je tournais tout en rigolade. C’était plus simple, vraiment. Et puis en tant que vampire, on avait la possibilité d’enfouir nos peines les plus profondes, d’évacuer nos sentiments, de les reléguer à une place inférieur, là où notre cerveau ne pouvait les atteindre. Mais Elenista semblait avoir perdu toute faculté de dissimulation.

Néanmoins, la jeune femme se releva, et une fois bien campée sur ses deux jambes, s’approcha doucement de ma personne. Je la voyais trembler de la tête aux pieds, son visage prenait peu à peu une couleur pâle et froide, comme si la mort l’emportait pour de bon. Et j’eus le réflexe stupide de baisser les yeux, afin de voir si personne ne lui avais enfoncé un pieu dans le cœur. Idiot, parce que sinon à l’heure qu’il est, elle serait morte et son visage serait gris.

De but en blanc, passant d’un sujet à l’autre, voulant peut-être essayer de se cacher derrière un masque, la jeune femme me demanda ce que je faisais ici. Oh je ne sais pas, afin d’aller mettre des fleurs sur la tombe de mon père. Ouais, ou pas aussi. Malgré tout, je n’avais aucuns scrupules, aucunes hontes à avouer que la mort de mon père ne me faisait ni chaud ni froid. J’en étais totalement indifférent, après tout, il nous avait bien tué, de sang froid.

- Mes courses. Sans blague, tu m’as déjà vu aller dans un cimetière ? Non, je t’ai juste entendu pleurer. Et je suis venu voir, comme un parfait gentleman.

Elle n’avait pas besoin de savoir qu’au départ je n’avais aucune idée de qui cela pouvait bien être. C’est un détail. Reportant mon attention sur le corps de ma voisine, je ne pus m’empêcher d’une fois encore hausser les sourcils. Pour un vampire, elle semblait bien faible. Je m’approchais d’elle, et tout en passant un bras autour de sa taille et prenant le sien au-dessus de mes épaules.

- Je te ramène chez toi. T’as vu l’état dans lequel tu es ? Encore un peu, et tu te rétames sur une branche d’arbre. Et hop, plus d’Elenista.

J’essayais tant bien que mal de tourner tout cela en dérision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La dance funèbre {PV Damon    

Revenir en haut Aller en bas
 

La dance funèbre {PV Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Purification ! ( Damon vs Oneiros )
» Damon et Elena
» Damon Salvatore
» Damon Salvatore, Bad vampire ? [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mystic Falls :: Cimetière de Mystic Falls-