Partagez | 
 

 Une famille incomplète [Rebekah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Une famille incomplète [Rebekah]   Jeu 22 Mar - 10:29

Cela faisait déjà plusieurs mois que j’avais pu refaire mon apparition à Mystic Falls, je passais la plupart de mon temps dehors, aussi bien de jour comme de nuit, profitant de chaque instant. Mais « profiter de ma liberté » n’était pas la seule raison de mon absence régulière au manoir, je ne voulais pas les voir, ma famille, je préférais vivre de mon côté comme j’étais censé le faire avant que Klaus ne m’enfonce une dague dans le cœur. J’aimais ma famille, dire que non ne serait que mensonge, mais il faut croire que la déception familiale est plus difficile à supporter pour moi que pour les autres membres de ma famille. Nous avions été tués deux fois, la première par notre père, la seconde par notre frère. Klaus avait baissé à jamais dans mon estime et bien qu’il fasse partis de ma famille, je voulais lui faire payer son acte irréfléchi. Nous étions plutôt proche pourtant mais il a fallut qu’il me tue... Depuis qu’Elijah m’a libéré et que nous nous sommes tous retrouvé, très rapidement une question m’est venue en tête. Comment Rebekah parvient-elle à lui pardonner ? Moi je n’ai pas cette force et je préfère de loin la vengeance. Oui, je souhaitais obtenir ma revanche, et j’avais déjà tout un tas d’idées qui me passaient par la tête. Je pourrais très bien m’en prendre à cette fameuse Caroline Forbes, je sais ô combien il l’apprécie et je pense que serrer son cadavre dans ses bras lui donnerait un avant goût de ce qui l’attendra. Je pourrais aussi tuer Elena, la source de ses hybrides, je sais que sans elle, cette race s’estomperait et Klaus resterait à seul à jamais. Je pourrais même m’allier à Katherine, sans doute la femme qu’il déteste le plus, je suis sur qu’avec une si grande joueuse à mes côtés, nous pourrions parvenir à trouver comment en finir avec lui. Vous l’aurez compris, je vouais envers mon frère une haine inébranlable.

Aujourd’hui je me trouvais dans un lieu que je ne fréquentais pas souvent, le parc de Mystic Falls. Passer d’une femme à une autre femme, de propriété à propriété, tout ceci avait finis par me lasser. En vérité j’avais envie de rentrer chez moi, mais je savais que je me retrouverais à nouveau face à eux et je n’en avais guère envie. Les seules fois où je mettais les pieds au manoir étaient uniquement pour prendre une douche ou me changer, et encore même ça je pouvais le faire chez quelqu’un d’autre, ce qui limitait fortement mes passages au manoir. En ce moment même, j’étais assis sur l’herbe du parc, contre un arbre, et j’observais le paysage qui s’offrait à moi bien que mon esprit n’était pas tout à fait là. Pour une fois, le parc était calme, désert, d’où ma présence en ces lieux. Le ciel gris annonçait une pluie torrentielle surement dans les heures à venir, voilà pourquoi il y avait peu de monde dehors aujourd’hui. Moi, je ne bougeais pas de mon coin, à vrai dire je me sentais plutôt bien ici. Je pensais à beaucoup de choses à la fois, trop d’ailleurs. Je fermais donc les yeux quelques instants, respirant l’air frais et prenant soin de vider mon esprit. Quelqu’un penserait surement que je m’étais endormi, mais non, un vampire ça n’a pas autant besoin de dormir qu’un être humain. Même les yeux fermés, je pouvais ressentir toutes les présences qui se trouvaient autour de moi, bien qu’il y en ait peu, mais une seule se démarquait des autres, il s’agissait bien sûr de Rebekah. Par chance elle était venue seule, j’aurais surement déjà déserté les lieux dans le cas contraire. Je savais que c’était vers moi qu’elle se rapprochait et pourtant je ne bougeais pas, je ne daignais même pas ouvrir les yeux. J’espérais que l’ignorance que je lui offrais suffirait à la vexer et à la faire repartir, mais non, elle s’était arrêtée, sans doute face à moi, et ne bougeait plus. Je lâche alors un soupire et ouvre finalement les yeux pour croiser son regard, c’était donc à moi de prendre la parole en premier.


- Klaus t’ennuie déjà ? A moins que ce ne soit ton autre frère qui te manque...

Je savais que Rebekah ne prendrait pas mal ce que je lui disais, bien que je ne sois pas très doux dans mes mots. J’avais toujours été ainsi, je ne dévoilais jamais mes sentiments et je préférais paraître méchant car c’était ce qu’il y avait de plus simple et de plus rassurant. Rebekah était sans doute celle qui le savait le mieux. Mais je pense qu’elle n’ignore pas le fait que malgré mon comportement, je l’aimais, et que ce n’était pas à elle que j’en voulais mais bien à notre très cher Klaus. Si tu es venue pour me persuader de revenir chez nous, j’ai bien peur de te décevoir ma sœur.
Revenir en haut Aller en bas

Rebekah

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 03/03/2012
MessageSujet: Re: Une famille incomplète [Rebekah]   Ven 30 Mar - 22:10

Kol, eh oui, elle ne pouvait pas ire qu'elle avait été aussi proche que Nik mais elle commençait a se demander.... Assise dans son lit a cette heure plus que matinal, elle réfléchissait. Ça chambre était colorée avec soin d'or cette couleur que Rebekah trouve a la fois si brillante et si attirante. Elle sortit de sous ses draps et se dirigea vers la fenêtre. Le soleil n'était pas encore la sur l'horizon se qui provoqua chez elle un soupire. si elle n'avait pas était seule dans cet immense manoir qui leur appartenait depuis peu... elle serait allait dans le lit d'un de ces frère comme une petite fille qui veut un gros câlin pour la réconforter. Mais ça, pas aujourd'hui, elle se passerait bien du regard de son frère Nik qui commençais a être pesant. Dans son ensemble Rebekah ne supportait pas être séparée de sa famille. Elle tenait beaucoup a cette famille qui depuis un moment commençais sérieusement à la décevoir mais elle les aimait tellement tous. elle pouvait en pas être fâchée très longtemps bien qu'au fond d'elle, elle le voulait plus que tous. Cependant, elle avait besoin de voir une personne, une personne qui n'était pas forcement la souvent. Cette personne ne pouvait être que Kol, elle l'aimait beaucoup mais même s'il n'était presque jamais la et qu'il n'était pas du genre a être très sentimentale.

Mais depuis que Nik avait quelques sentiment pour Caroline, Rebekah se sentait de plus en plus seule. Et bien qu'elle ne voulait pas se venger de cette amour qu'il éprouvait un amour pour une femme alors que ce n'était presque jamais arrivé auparavant. Et elle avait du mal à être délaissée a se point la par Nik, l'homme avec qui elle avait passer les trois quart de sa vie. Elle ne comprenait pas une chose, pourquoi cette fille la ! Elle avait qu'une seule envie la couper en petit morceau pour être de nouveau la seule femme dans le coeur de son frère. Mais elle savait que si elle faisait une chose pareil, Nilk lui en voudrais et elle n'aurait pas l'attention qu'elle souhaiterait. Une fois qu'elle eu finit cette longue pensée, elle alla dans la salle de bain pour prendre une de ces douche froide qui à la faculté de détendre les muscles de la vampire. Une fois qu'elle eut finit ce moment détente, elle sortit de la douche pour revêtir un ensemble blanc.

Elle sortit de ce manoir ou elle se sentait pas vraiment bien. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, elle marchait dans la rue sans savoir quoi faire. Elle cherchait son frère Kol comme une aiguille dans une meute de foin. Elle espérait qu'il veuillent bien lui parler. Mais quand elle arriva dans le parc, elle le vit assit dans un coin comme entrain de méditer. Elle savait qu'il n'ouvrirai pas les yeux espérant qu'elle ne s'approcherais pas et qu'elle se vexerait. Elle était plus intelligente que ça. Elle s'approcha de lui pour lui montrer qu'elle ne renoncerait pas quand elle arriva a ça hauteur, elle attendit qu'il parle en premier.


- Klaus t’ennuie déjà ? A moins que ce ne soit ton autre frère qui te manque...

Elle savait comment été son frère, il n'était pas du genre à exprimer sur ses sentiments et elle s'assit a ses cotés pour ne pas se sentir trop rejetée pas son frère. Elle répondit sur le m^me ton d’indifférence que son frère.

" Bonjour mon frère !! Je vais bien et toi ? Et oui mon frère me manque n'est ce pas normale ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une famille incomplète [Rebekah]   Jeu 5 Avr - 5:02

Rebekah tentait de se montrer forte. Comme toujours, elle voulait se battre contre ses sentiments, montrer qu’elle pouvait être aussi indifférente que ses frères, mais je savais que c’était faux. Je connaissais chaque force et faiblesse de chaque membre de ma famille, car même si je ne me sentais plus proche d’eux, je m’intéressais toujours à ce qu’ils faisaient, à comment ils se portaient. Rebekah était celle que je préférais, sans doute parce qu’elle était la seule fille et que je la considérais comme la plus fragile d’entre nous, mais j’aimais aussi son caractère et je la trouvais la plus naturelle et sincère de notre famille. Je l’observais se rapprocher encore de moi et même venir s’asseoir à mes côtés. Elle me répondit alors, en optant pour le même ton d’indifférence que moi.

- Bonjour mon frère !! Je vais bien et toi ? Et oui mon frère me manque n'est ce pas normale ?

Un léger sourire s’esquissa sur mon visage, bien que la situation n’était pas tellement joyeuse. Non Rebekah, ne vas pas croire que je me moque de toi, c’est simplement ta présence et tes mots qui m’ont manqué, mais bien sur, ça je le garderais pour moi. Mon regard ne se détache pas de son visage. Que t’est-il arrivé Rebekah ? Tu paraissais tellement plus heureuse autre fois... Pardonnes mon absence, tu sais bien que c’est mieux ainsi, déclarer la guerre dans notre propre manoir te ferait plus souffrir que d’anéantir Klaus en dehors de tout ça. En fait, je voulais remettre toute la faute sur le compte de Klaus, qu’il s’agisse de mon absence, de la tristesse de ma sœur, de la désharmonie de notre famille, c’était tellement plus simple d’accuser de tout celui que je détestais. Mais en vérité les choses étaient bien plus complexes que ça, mais seul mon subconscient parvenait à le reconnaître.

- Tu devrais faire comme moi. Ne penses plus à tout tes problèmes, repousses tout ce que tu as à faire au lendemain chaque jour, ne penses qu’à t’amuser et tu verras, la vie sera plus distrayante ainsi.

Bien sur cette manière de penser était digne de celle d’un adolescent en rébellion contre sa famille, le lycée et tous les problèmes de la vie. Je le savais bien, je devrais avoir dépassé ce stade, mais je préfère la vie ainsi, du moins pour l’instant. Cependant cette manière de vivre ne semblait pas plaire à Rebekah, je le voyais clairement à la mine qu’elle affichait. Elle n’allait pas bien, et je n’aimais pas la voir ainsi. S’il avait s’agit d’une autre femme, j’en serais resté indifférent, mais la il s’agissait de ma sœur. Et encore une fois j’allais remettre entièrement la faute sur le dos de Klaus, comme j’avais pris l’habitude de le faire. Je savais que Rebekah était toujours aussi proche de lui et que Caroline lui était devenue un obstacle, mais qu’elle aimait bien trop son frère pour lui causer des torts. En revanche, moi je me contrefichais de blesser Klaus.

- Je pourrais la tuer tu sais, cette Caroline Forbes. J’accomplis le meurtre, je détruis Klaus, et toi tu retrouves ta place dans son cœur et tu le réconforteras. Une vengeance, une perte, et l’amour fraternel retrouvé, ça ne te plairait pas ?

Je savais bien que le problème n’était pas seulement Klaus mais aussi moi. J’avais aussi ma part de responsabilité dans le fait que ma sœur ne soit pas heureuse, mais ma haine envers Klaus m’aveuglait de tous le reste, du moins en ce qui concernait ma famille. Voir ses frères se détester et s’entretuer serait loin de lui faire plaisir, Rebekah préférerait avoir une famille unie, équilibrée et harmonieuse, ce qui ressemblait plutôt à un idéal de conte de fée... Je ne ferais pas partie de cette belle famille mais je resterais ton frère Rebekah, et je continuerais à te protéger.
Revenir en haut Aller en bas

Rebekah

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 03/03/2012
MessageSujet: Re: Une famille incomplète [Rebekah]   Lun 9 Avr - 23:48

La force d'esprit permettait a Rebekah de regarder son frère sans le serre contre elle de tout ses force. Elle en avait marre de paraître toujours indifférente a tout pour ne pas montrer les faiblesses de son âme perdue... tout cela semblait comique, impossible et pourtant, elle était la assise a coté de son frère une sourire aux lèvres et un lourd poids sur le coeur. Elle voulait le prendre contre elle et se sentir aimer comme quand elle était jeune. Non mais voilà la haine qui coulait dans Kol, l'empêchait de se sentir elle.

La simplicité de son frère l'étonnait toujours. Il savait toujours garder sa tranquillité dans des moments ou les sentiment auraient du prendre le dessus. Elle n'avait jamais compris comment il faisait pour ne rien dire a personne. Ça devait le tuer, le bouffer de l'intérieur et pourtant. Il était la a coté d'elle sans lui dire les choses qui devait lui torturer la tête. Elle n'arrivait pas à comprendre comment on pouvait être aussi silencieux. Elle était là a c'est coté, faisant mine de rien. Mais au fond d'elle, elle sentait qu'il devait exprimer les sentiment qu'il éprouvait mais d'une manière autre que les paroles.

Elle n'avait jamais en plus 1000 ans réussi a voir en lui se qui se passait. Nik était plus ouvert et a force de passer tout son temps avec lui, elle avait trouver la faille de son frère. Mais Kol, lui toujours loin de Nik, elle l'avait perdu, elle ne savait pas pourquoi, mais dans son coeur, elle sentait que plus rien ne serait jamais plus pareille. Elle avait pourtant besoin de son frère , lui et les autres. Ce n'était pourtant pas difficile d'être en famille comme avant. Si sa mère était encore vivante, elle arriverait surement à les contraindre de vivre tous ensemble.

Le mal était déjà fait et personne ne permettrai que la vie soit aussi simple et belle qu'il y a plusieurs décennies. Elle avait beau espérer, tout était déjà traçais pour tout les vampires originaux. Il n'y avait qu'a entendre son frère parler :


"Tu devrais faire comme moi. Ne penses plus à tout tes problèmes, repousses tout ce que tu as à faire au lendemain chaque jour, ne penses qu’à t’amuser et tu verras, la vie sera plus distrayante ainsi."

Une réflexion qu'aurait facilement sortit un adolescent dans sa crise. Une période très sympa a cette époque de la vie mais leur adolescence a eu n'avait pas été la même.... beaucoup moins drôle. Cela tira un sourire a la jeune femme et elle regarda son frère tout à fait sérieux face à ses paroles. Il souriait aussi, ce qui donna a Rebekah un certain réchauffement. Il ne la rejetait pas, lui souriait, il devait l'aimait comme même. Rebekah dans ces éclats de déprime s'était toujours fait des films qui des fois se révélait faux.

Oui l'amour entre frère et soeur ne devrait jamais disparaître mais Rebekah avait toujours pensé que Kol ne l'aimait plus parce qu'elle était plus avec Nik que lui. Ce n'est pas faute d'avoir essayé de la rejoindre mais sans jamais beaucoup de succès. Mais elle essayait comme aujourd'hui de passer du temps avec lui pour ne pas la perdre. C'était peut être la chose la plus affreuse que Rebekah ne supporterait pas, perdre les membres de sa famille.

"Je pourrais la tuer tu sais, cette Caroline Forbes. J’accomplis le meurtre, je détruis Klaus, et toi tu retrouves ta place dans son cœur et tu le réconforteras. Une vengeance, une perte, et l’amour fraternel retrouvé, ça ne te plairait pas ?"

Oui elle y avait pensée mais il faudrait aussi voir le chose sou l'angle de Nik. Kaus si sensible au charme d'une femme et si en plus elle lui plait vraiment. Il ne pardonnerait jamais à Kol une tel chose. Pourtant Rebekah voyait bien que cette blondasse aux grand esprit lui piquait son frère un peu plus chaque jours. Mais elle ne pouvait pas infliger sa a son frère. Non jamais c'était même pour une vampire ou un vampire inacceptable.

Il dévisagea son frère, bien que l'idée soit particulièrement alléchante, elle répondit toujours sans montrer la moindre parcelle de ses émotion. Elle avait de plus en plus de mal quand il s'agissait de la famille.


" Je refuse de faire du mal a Kaus pour mon propre chef. Et tu sais bien qu'il te haïrais toute sa vie si tu faisait une tel chose.... Et moi je veux qu'on soit tous ensemble comme avant tu le sais."

Elle savait que çà n’arrêterait pas son frère s'il avait vraiment envie de se venger de sa propre mort. Elle aurait tellement voulu qu'il la comprenne et respecte son choix. Elle perdait suffisamment de personne pour ne pas en voir un de plus dans une tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une famille incomplète [Rebekah]   Mer 18 Avr - 6:31

Bien que mon idée de tuer Caroline me plaisait autant qu’à elle, au fond je savais que Rebekah refuserait cette idée pour "l’amour" de son frère. Elle voulait qu’il soit heureux mais Kol ne parvenait pas à la comprendre. C’était injuste. Klaus ne méritait pas d’être heureux, pas après ce qu’il avait fait, et Rebekah ne devrait pas désirer son bonheur après nous avoir tous détruit un par un.

- Je refuse de faire du mal a Klaus pour mon propre chef. Et tu sais bien qu'il te haïrait toute sa vie si tu faisais une telle chose... Et moi je veux qu'on soit tous ensemble comme avant tu le sais.

Oui Rebekah, je le sais, mais aujourd’hui ton vœu s’avère impossible à réaliser. Il y a tant de révulsions en moi... J’ai envie d'hurler, de tuer, de me venger. Si Caroline passait par là à ce moment précis, je l’aurais sans doute déjà achevé sur le coup de la colère. Je me relève et me positionne face à Rebekah. J’aimerais comprendre…

- Comment fais-tu pour souhaiter son bonheur après tout ce qu’il a fait ? Lui n’a pas hésité à nous faire du mal, à nous tuer et à nous enfermer dans ces cercueils pendant de longues et interminables années. Je me contrefiche que Klaus me déteste ou non, je veux simplement le faire souffrir, lentement et incommensurablement...

Je cesse finalement de la fixer et lui tourne le dos quelques secondes. En temps normal je n’exprimais jamais mon ressentis, mes sentiments ou ne serait-ce que mon point de vue. J’agissais toujours en solitaire, loin de ma famille, loin des problèmes. Mais je ne parvenais pas à concevoir que Rebekah le défende malgré tous ce qu’il avait osé nous faire subir. Finalement je refais à nouveau face à ma sœur, maintenant que je m’étais lancé, pourquoi m’arrêter en si bon chemin...

- Cette haine que je ressens envers Klaus, je la déverse chaque jour sur d’innocents humains, alors que c’est lui qui devrait être mon unique victime. La famille dont tu souhaites tellement ressouder les liens, c’est lui qui l’a brisé. Ne me blâme pas pour mon incapacité à lui pardonner, aujourd’hui je veux le faire souffrir, et Caroline fait de toute évidence partie de ma liste.

M’arrêtera-t-elle dans mes projets de nuire à Klaus, même s’il s’agit de sauver Caroline, autrement dit la femme qui lui fait le plus concurrence ? Je l’ignore, mais je sais qu’elle peut en être capable. Je refuse de te déclarer la guerre Rebekah, mais ne me stop pas dans ma vengeance, tu sais aussi bien que moi que Klaus ne tentera jamais de se rattraper avec moi, il sait déjà qu’il m’a perdu et que mon retour serait seulement significatif de guerre. Pourtant je dois reconnaître que j’ai un problème qui m’empêche de mettre fin aux jours de mon frère, et ce problème, et bien c’est toi Rebekah. Je ne supporterais pas que tu me détestes le restant de ta vie. Que puis-je donc faire ? Revenir au manoir est pour moi inconcevable, mais te perdre l’est encore plus. J’ai besoin que tu m’aides, que tu m’éclaires, mais j’ignore si tu as toi-même une solution à m’apporter. Je suis l’incompréhensible de la famille, comme toujours...

- Si tu veux, on pourrait s’offrir un autre manoir ensemble, retrouver une complicité. Je ne suis pas une si mauvaise compagnie tu sais. Mais si tu acceptes, il faudra te passer de la moindre visite de Klaus car je ne veux plus de lui dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Rebekah

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 03/03/2012
MessageSujet: Re: Une famille incomplète [Rebekah]   Mar 29 Mai - 5:28

La petite Rebekah dans toutes ses splendeurs. Oui elle pouvait comprendre la rancune que peut porter Kol à son frère mais elle a toujours cru et depuis fort longtemps qu'il ne pouvait que séparer la famille. Pour lui, avoir ses frère et ses soeur dans un cercueil est parfait pour les avoir toujours a ses cotés. Ca, elle le comprenait encore plus depuis que Kol était vivant, sa haine de Nik, les empêchait d'être tous ensemble à jamais. Mais elle ne pouvait pas non plus demander à Kol de voir les choses sous cet angle là. C'était inconcevable pour lui, elle l'avait comprit. Les paroles de Kol fit échos dans le coeur de la vampire comme si on venait de lui enfoncer un pieu dans cette chose fragile qui a toujours fait défaut à Rebekah.

Comment fais-tu pour souhaiter son bonheur après tout ce qu’il a fait ? Lui n’a pas hésité à nous faire du mal, à nous tuer et à nous enfermer dans ces cercueils pendant de longues et interminables années. Je me contrefiche que Klaus me déteste ou non, je veux simplement le faire souffrir, lentement et incommensurablement...

Elle aurait pleurait en règle générale mais pas devant Kol, elle savait qu'elle ne pouvait pas se montrer comme elle le faisait avec Nik. Son aplomb venait de prendre un coup mais elle souriait a son frère comme si de rien pour lui montrer qu'elle pouvait être plus forte qu'il ne pouvait penser.

C'est notre père qui nous a voué à cette vie de séparation, de débauche et de cette soif. Il nous à tuer sans remord et a provoqué la haine de tous les territoires. Aujourd'hui c'est lui que je hais le plus de nous avoir fait subir une tel souffrance. Nik, nous a ressemblé, mort certes mais sans conséquences pour notre vie futur non ?

Sa voix n'avait pas fait un seul faut pas, mais on sentait la haine parcourir les parole de la jeune femme. Une haine en fouillis au plus profond de son coeur sans savoir qui avait bien pu la contenir jusqu'à ce jour. Son frère après de tel paroles, se détourna d'elle, elle comprit qu'il ne voulait pas manifester davantage ses émotions bien qu'il était suffisamment expressif jusqu'à présent. puis il lui refit face pour continuer sur ses belles et trompeuses paroles.

Cette haine que je ressens envers Klaus, je la déverse chaque jour sur d’innocents humains, alors que c’est lui qui devrait être mon unique victime. La famille dont tu souhaites tellement ressouder les liens, c’est lui qui l’a brisé. Ne me blâme pas pour mon incapacité à lui pardonner, aujourd’hui je veux le faire souffrir, et Caroline fait de toute évidence partie de ma liste.

La souffrance parcourait le corps de Rebekah, entendre de tel parole alors qu'au final, elle n'avait demander qu'a être en famille sans haine, sans peur, sans colère, juste de l'amour, cette amour que Esther leur avait transmis depuis leur naissance pour les personne légitime et illégitime. Mais plus rien, sauf mise en garde tiendrais Kol long de Caroline. Elle ne voulait pas perdre un membre de sa famille une nouvelle fois. Et dieu seul sait comment Rebekah est quand la haine la parcourt, elle est rancunière et méchante.

Si tu touche à Caroline sache que la guerre que tu vas déclarer a Kaus me concernera. J'en ferait partie mais de son coté, je t'aurais suffisamment prévenue ne de pas toucher cette maudite vampire. Je la hais autant que toi mais une haine me parcourra pour avoir toi aussi trahis notre famille et provoquer une guerre qui te vouera surement a finir ta vie dans un cercueil sans que personne ne t'offre un jour la liberté de ressentir a nouveau le sang chaud des humain parcourir ton corps maudit.

Les paroles avaient été dite de sang froid et elle n'avait pas loupée une seule syllabe. Elle voulait lui montrer qu'elle ne jouait pas avec ça. Même si au fond d'elle elle savait qu'elle mettrait surement fin à cette tyrannie entre frère incessante depuis leur naissance. Elle aurait tant aimé, finir sa vie comme tous les êtres humains normaux. Pourquoi cela semblait-il impossible à réaliser dans l’immédiat ? Elle se refusait de haïr une autre personne que son père après les actes qu'ils avaient entrepris contre sa propre famille. Kol, ne devait pas faire de mauvais pas, il n'en avait pas le droit. Les dernières paroles de son frères, la calma un peu.

Si tu veux, on pourrait s’offrir un autre manoir ensemble, retrouver une complicité. Je ne suis pas une si mauvaise compagnie tu sais. Mais si tu acceptes, il faudra te passer de la moindre visite de Klaus car je ne veux plus de lui dans ma vie.

Un sourire s'afficha sur les lèvres de Rebekah qui avait jusqu'à lors pas prononcé, une seule phrase pour réconforter son frère. Elle savait qu'elle était entrain de faire un choix mais quitte à passer du temps avec Kol, elle irait voir Nik de temps a autre pour lui donner des nouvelles. En avait-elle le droit ? Elle faisait ce qu'elle voulait. elle n'avait pas d'ordre à recevoir de qui que ce soit. Passer du temps avec Kol rattrapera peut être le temps que Nik nous a tous fait perdre. Elle n'avait pas à choisir en faite, elle s'installerait avec Kol et passerait aussi du temps avec Nik. C'était les deux seuls qui semblait montrer un peu de vit à l'égard de Rebekah pour le moment.

J'accepte de vivre avec toi mais tu ne dois pas m'empêcher de voir Nik en dehors si j'en ai l'envie. C'est mon frère tout comme toi. J'accepte parce que j'ai besoin que tu prenne un peu soin de moi et je me sente mieux façon à la situation qui règne en se moment dans le cadre familial.

Elle resterait tout de même attentive aux actions de son frère pour ne pas qu'il fasse de bêtise qu'il pourrait regretter. Elle s'approcha de lui et glissa un de ses bras sous un des sien et pose doucement sa tête sur son épaule comme elle aimait tant le faire quand elle était jeune. Cela la faisait se sentir moins craintive des évènements à venir bien que son frère n'est guère manifester son avis fasse aux arguments de Rebekah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une famille incomplète [Rebekah]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une famille incomplète [Rebekah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mystic Falls :: Parc-