Partagez | 
 

 damon ϟ « La famille, le plus important ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Jeu 9 Fév - 4:55



Bam bam. La pulsation du cœur de ma proie résonnait en moi. Bam bam. Elle se faisait de plus en plus rapide, elle sentait que sa fin était proche. Bam bam. J'étais perché dans un arbre, s'entend les feuilles me chatouiller le visage par le vent qui s'était levé. Bam bam. Il ne fallait pas faire trop attendre ma proie. Un autre prédateur pourrait venir et me voler la convoitise que j'observai depuis un petit moment. Bam bam. Les quelques rayons du soleil qui avait réussi à passer les branches illuminaient ma chevelure brune qui me chatouillai le cou. Je me tortillai sur mes pattes, impatient, comme à chaque fois que j'allais chasser. Bam bam. Je sautai de mon perchoir et atterris avec grâce et souplesse au sol, sortant ma proie de son repas. Elle prit la fuite aussitôt et je fus forcé de la suivre, prenant de grande enjambée pour gagner du terrain. Bam bam bam. Son petit cœur fragile s'affolait. J'arrivai rapidement à sa hauteur et pris ma proie dans mes bras comme on prend un animal de compagnie mais à la différence que celui-ci se débat. Bam bam bam. J'enfonçai avec une précision sans fin mes deux canines dans son cou, entre ses poils et bus son sang goulument. Bam. Je sentais ses membres devenir moue entre mes bras et quand ses veines ne donnèrent plus aucune goutte de sang, je retirai mes crocs de son cou. Ce lapin m'avait donné assez de force pour pouvoir me permettre de me déplacer comme n'importe quel humain. Quel idiot ! Je n'étais plus humain depuis à peu près cent soixante ans.À cause de cette Katherine ... si j'avais pu détacher mes yeux de son visage parfait ...

Je soupirai et posa le cadavre du rongeur au sol, laissant les charognards de la forêt s'en occuper. J'enlevai les brindilles qui s'étaient logés dans mes cheveux et sur ma veste noire et pris la direction de ma demeure pour pouvoir m'enfermer dans ma chambre et ne plus y sortir. Mon regard se perdit dans la contemplation du ciel alors que mon esprit divaguait dans mes souvenirs. Je me revu, lorsque j'étais encore un humain innocent et sage. Je jouai avec l'herbe verte du jardin tout seul. M'amusant à arracher l'herbe et à la lancer devant moi. Évitant de me la prendre en pleine face avec le vent qui était contre moi ce jour-là. J'étais jeune, je devais avoir dix ans. Je reçu un bâton dans le dos qui me fis détourner le regard de mon activité et pouvoir regarder la personne qui m'avait lancé le bâton. C'était Damon, il se tenait devant moi ; déjà à cet âge là il défiait notre père. Un sourire magnifique éclata sur mon visage alors que je levai pour lui sauter dessus de tout mon poids. Il se laissa tombé avant de me repousser avec force et se mettre sur moi. Nous jouons à l'époque. Maintenant, s'il se mettait sur moi, c'était pour me menacer d'un pieu ou même seulement de ses poings.

Je soupirai une nouvelle fois et réajustant ma veste. J'arrivai devant le grand manoir qui se nommait avant " La Vérita ". Damon et moi ne l'appelâmes plus comme ça. C'est devenu le Manoir des Salvatore. Je rentrai dans le manoir d'un pas moue en enlevant ma veste. J'avais senti l'odeur de mon frère ce qui était un mauvais présage. Mais pour le moment je voulais juste l'ignoré et monter dans ma chambre. Je posai ma veste sur une armoire dans le couloir et me dirigea vers le salon où à mon regret je vu Damon. Détournant le regard de ses yeux noirs, je pris un verre dans le mini bar et le remplit de whisky. Je tournai le dos à mon frère simplement pour lui faire comprendre que je ne voulais pas parler et vite sortir de cette pièce. Mais, connaissant mon frère, il ne me lâcherait pas de si tôt. Je me préparai déjà à trouver une excuse pour prendre congé dans ma suite.
Revenir en haut Aller en bas

Damon Salvatore

Modérateuravatar

Messages : 208
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 23
Localisation : Dans les bars de Mystic Falls, à traquer sa future proie
MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Jeu 9 Fév - 5:58


J’avais la flemme. Exactement, c’était tout à fait ça. J’avais une putain de flemme. Etant donné que contrairement à mon cher frère, je n’avais pas décidé de retourner sur les bancs du lycée - non, mais il faut être fou pour le vouloir, vraiment ! - je n’avais donc pas de devoirs, normal. Et puis je préférais largement attirer les jeunes étudiantes dans mon lit par la force de mon charisme de jeune adulte plutôt qu’essayer de le faire par des fêtes minables d’ado branché. Non, vraiment, ça ne m’avait jamais rien dit. Mais je n’avais pas non plus prit de petit boulot, à quoi bon ? On pouvait encore survivre plusieurs siècles avec notre fortune. Seul job que je faisais, c’était parfois d’aider le conseil et cette chère shérif à démasquer les vampires de Mystic Falls. Ironie du sort.

Mais ce n’était pas la question. La tout de suite, je m’embêtais à un point inimaginable. Pour je ne sais trop quelle raison, aucune jeune fille blonde ou brune n’avait approché de notre belle demeure. En même temps, le temps n’était pas spécialement au rendez-vous. Oh certes, je pourrais aller chasser, la chasse à l’homme, mais là encore, je n’avais pas l’envie de bouger de mon fauteuil. Qui plus est, j’avais tout à ma disposition. De l’alcool, du sang, la cheminée allumée, et la chaleur. Ah, l’éternité… Quelle chieuse tout de même. Ben oui, étant donné que j’avais toute la vie devant moi, je n’avais aucun problème à reporter au jour suivant ce que je comptais faire aujourd’hui. Quand je pense que j’ai voulu rejoindre cette belle garce de Katherine. Qui d’après mes recherches n’est même pas morte. J’aurais eu l’air fin moi, tout seul dans l’au-delà, croyant rejoindre la belle. Non vraiment, j’étais beaucoup mieux là. De plus, je n’avais plus aucune raison de me faire un quelconque souci, puisque je pouvais à ma volonté les enfermer dans un placard dont moi seul avait la clef.

Autre point positif, toutes les filles tombaient sous mon charme. Sauf cette petite Elena. Là, pas moyen. Je suis sûr qu’elle a été hypnotisée par mon frère ! Quoique… Avec son régime, aucunes chances ! En parlant du loup, je reconnus de loin les pas de Stefan qui rentrait. Surement de sa chasse matinale… Il n’arrivera jamais à rien, s’il continue à se nourrir de cette façon… D’un autre côté, ça m’amusait de le torturer un peu, il le méritait bien.

Gagné. Je vis la porte s’ouvrir et mon petit frère se diriger vers le bar et se servir un verre de whisky comme je le présumais si bien. Détournant comme d’habitude ses yeux de son regard. Bon, j’avais compris, il n’avait aucune envie de me parler ni de me voir. Très bien, je prendrais sur moi… La bonne blague ! C’était mal me connaître. Tout en m’étirant, je me levais du fauteuil dans lequel j’étais vautré depuis plusieurs heures. Et je me dirigeai vers le Stefan. Je me positionnais à ses côtés. Et non, le tournage de dos ne marche pas avec moi p’tit frère ! Je pris moi aussi un verre, mais contrairement à ce gentil Stefan, je le rempli d’un bon et frais sang humain. Un vrai délice.

- A la tienne p’tit frère !

J’avalais une gorgé avant de reposer mes yeux aussi clair que l’eau sur ce vampire plus jeune de quelques années.

- Je te sers un verre ? Lui dis-je, tout en brandissant le sang sous son nez. Oh, ce que j’aimais l’embêter !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Jeu 9 Fév - 8:59



Il ne me lâcherait jamais définitivement. Peut être que c'était sa façon de me montrer qu'il m'aimait quand même ? Nan ... ridicule. Lui ? Aimer quelqu'un ? Qui plus ai son petit frère, celui qui lui a piqué sa copine, qui l'a obligé à boire du sang humain, qui l'embêtait tout le temps. Non, je crois que si une fois il me dit qu'il m'aime, j'irais tout de suite m'enfermer à asile psychiatrique. Il ne me laisserait pas souffler une seconde, surtout si je fréquentai la sosie de Katherine. Katherine, la vampire que Damon a toujours aimé alors qu'elle, elle préférait m'aimer tout en m'hypnotisant pour s'assurer que je l'aimai bien en retour.

Je levai les yeux au ciel à cette pensée. Damon c'était levé et se rapprochait dangereusement de moi. J'aurai pu utiliser ma vitesse vampirique pour aller jusqu'à dans ma chambre mais ce serait prendre trop de risque. Il viendrait sûrement m'embêter dans ma chambre ! Damon était prêt à tout pour me pourrir la vie. C'était un passe-temps pour lui, un amusement. Alors que pour moi ... c'était horrible. J'étais presque soumis à lui vu que je ne pouvais pas me battre contre mon frère, je devais limite tendre ma joue pour attendre ma claque. Mais, au bout d'un siècle entier, on s'y habitue.

Il se posta à côté de moi et se servit un verre mais il ne le remplit pas d'un alcool ou d'un vin ... d'une chose que je mettais promis de ne plus toucher quand j'étais à New York. J'étais resté dans une grotte en me nourrissant des animaux de la forêt le soir. C'est un peu comme maintenant sauf que je ne vis pas dans une grotte mais dans un beau manoir. Je ne reste pas toute la journée chez moi, je sors, je vais voir Elena ... Et surtout, je chasse quand j'ai une soif trop forte.
    damon - A la tienne p’tit frère !
Il but quelques gorgées de sa boisson alors que moi je le regardais, presque avec appréhension pour la suite.
    damon - Je te sers un verre ?
Je descendis lentement mon regard vers le liquide rouge clair. L'odeur envahit rapidement mes narines, m'empêchant presque de réfléchir. Je sentis mes canines pousser sans que je puisse décider par moi-même. Elles c'étaient enclencher à cause du sang. Mes yeux changèrent de couleur, laissant le noisette habituel pour une couleur plus sombre, plus bestial.

Je sortis de ma semi-absence en relevant les yeux vers lui. Il avait du se délecté de la vue. Voir son frère tant bien que mal résister à ce qu'il avait promis de ne plus jamais toucher. Je le regardais un moment avant de reculer d'un pas de lui tourner le dos à nouveau.
    stefan - Non merci ! J'ai déjà ma boisson !
Dis-je d'un tons calme, posé alors que j'allai m'installer lentement sur le canapé, à la place où Damon n'allait jamais, pour ne pas avoir de problème. Oui, j'évitais de le provoquer bêtement pour devoir après me battre contre lui. Je perdrais de toute façon. Je jeta un vite coup d’œil vers Damon. Il n'avait toujours pas bouger de sa place. Comme absent. Je bus mon verre assez rapidement et regarda le verre luisant grâce à la lumière du soleil.
    stefan - Vu la trace de ton postérieur sur le canapé, j'en déduis que tu n'a pas bougé de toute la journée !?
Déclarais-je avant de m'étonner moi-même de mes propos. C'était sûrement le sang humain qui me faisait cet effet ... Je remarquai aussi que je n'étais pas monté dans ma chambre comme je voulais le faire comprendre à Damon. Peut être que je voulais lui montrer qu'il n'influencerait jamais mes choix ? Ou encore que je voulais discuter avec mon frère ! Cette pensée me fis légèrement rigoler mais je mis aussitôt ma main devant ma bouche pour éviter de partir dans un fou rire inexpliqué.
Revenir en haut Aller en bas

Damon Salvatore

Modérateuravatar

Messages : 208
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 23
Localisation : Dans les bars de Mystic Falls, à traquer sa future proie
MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Sam 11 Fév - 6:47


Et je ne fus pas déçu ! Mon « torturage » se passait à merveille. Voir mon cher frère perdre ainsi les pédales… Que demandez de plus ? Signe caractéristique des vampires. Sentir l’odeur d’un bon sang frais, d’un vrai. Courir le long de nos sinus nasales, remonter jusqu’au cerveau et envahir toutes nos pensées et nous faire perdre pied. Si j’aimais cette sensation que de sentir mes canines pointées et mes pupilles se rétractées face au sang humain, ce n’était pas le cas de mon petit frère. Ce qui m’amusait donc plus à le mener au bout de ses limites. Evidemment, sinon ce ne serait pas drôle, réfléchissez un peu. Qui plus est, dans ces moments là, j’avais la pleine puissance. Rire sadique : On.

Bon, certes, je ne dis pas que ça a toujours été une partie de plaisir ces transformations. En effet, au début, tout ce dont je rêvais était d’enlever ces foutues trucs qui me sortaient des gencives et qui me faisait mal à crever. A crever si pied sous terre. Mais en fin de compte, avoir plein pouvoir sur les gens grâce à ces yeux hypnotisant, non tout compte fait, ce mal de chien n’était rien comparé au plaisir que ça procurait que de se nourrir de sang frais. Ça peut peut-être paraître un peu psychopathe sur les bords, mais tout vampire ne l’est-il pas un peu ? Yep. Je pense bien.

Malheureusement, depuis que j’avais rejoins ce conseil des Fondateurs et que j’avais retrouvé Charlie, et que j’avais promis à ce petit Stefan de moins me faire remarquer… Et ben justement je devais me « tenir à carreaux » ou en tout cas, ne plus laisser de cadavres sanguinolents à tous les coins de rues. Bon, c’était peut-être un peu moins drôle, mais bon. Je ne comptais pas partir tout de suite de Mystic Falls, ce qui réduisait considérablement les mauvais coups. Et je devais me nourrir de sang emprunté à la banque de l’hôpital de la ville. Et encore ! Parfois je devais aller jusqu’à la ville voisine. Mystic Falls n’était pas bien grande, et donc n’avait pas de poches de sang convenable. Mais bon, je pouvais toujours inviter de chères étudiantes et leur effacer la mémoire ensuite. Pratique. Par contre, je n’avais toujours pas réussi à gouter à Elena. Et cela, dans tous les sens du terme.


- Non merci ! J’ai déjà ma boisson !

Oh, mon petit frérot avait déjà repris ses esprits. Pas drôle. M’en fou, le whisky ne calme pas entièrement les pulsions. Un jour, j’arriverai à le faire craquer. Bon, pas autant qu’il y a plusieurs décennies, n’exagérons rien, et je n’avais aucune envie de me retrouver avec Elena sur le dos et ces petites broutilles de jeunes filles perdues. Loin de moi cette idée. Stefan alla alors s’asseoir à l’opposé d’où je me tenais quelques minutes auparavant. J’avais déjà gagné la partie de « je vais en haut, ne me suis pas ». Puisqu’il n’y allait pas. Ou plus. Et puis je le voyais bien dire cela avec son air de sourcils froncés. « Non, laisse-moi, je suis torturé ». Ah, ce qu’il me faisait rire ce petit bout de vampire !

- Vu la trace de ton postérieur sur le canapé, j’en déduis que tu n’as pas bougé de toute la journée !?

Je me tournais lentement vers lui. Un petit sourire ironique collé sur mes lèvres appétissantes. Moooh, c’est qu’il était drôle le petit Stefan ! Ça le changeait, remarque. Mais je n’avais pas dis mon dernier mot, et si ce n’était pas avec le sang que je le toucherais, je chercherai d’autres plates-bandes, jusqu’à le pousser à bout, et qu’il court s’enfermer dans sa chambre, comme le petit gosse qu’il était, engueulé par notre père lorsque nous avions six ans, à tout casser. Employant la vitesse qui m’avait été doté lorsque ma transformation avait été aboutie, je me déplaçai à la vitesse de la lumière (entre parenthèses, expression très idiote, mais ce n’est que mon avis) et en deux temps trois mouvements je me retrouvais derrière Stefan, penché sur son oreille.

- En effet. Mais je n’étais pas seul. Tu ne la sens pas ? L’odeur d’Elena…

Content de moi, je me relevais et m’installais face à lui. Mon verre dans la main, le portant parfois à mes lèvres. Attendant surtout de voir la réaction de mon cher frère. Bon, certes, j’avais un peu exagéré la situation. Si Elena était passée cette après-midi c’était seulement pour voir Stefan ou quelque chose comme ça. Mais je pouvais bien l’embêter un peu. Je jubilais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Sam 11 Fév - 10:10



Pourquoi j'étais resté ici au juste ? Pour entendre pour adorable frère me démoraliser bien le moral ? Pour le voir essayer toute les ruses possible pour me voir souffrir devant le sang que je m'étais interdis ? Quel imbécile ! Là on pouvait me donner un prix. Un oscar même. Dans la catégorie masochisme. Pourquoi je n'étais pas simplement sortie une excuse du style « Je couvre un petit rhume, je vais sous ma couette ! » ou encore « Je suis un peu sommeil, je vais me coucher, bonne nuit ! » En faite ... nan. Si mes excuses étaient tous aussi nul que ses deux là, autant vouloir faire un combat d'échec avec une poule. Déjà pour le rhume, un vampire, étant techniquement mort, ne peut pas couvrir une maladie. La seule maladie que l'on peut avoir, c'est de tombé en dépression et encore c'est pas une maladie ça. Pour la deuxième excuse, celle du dodo, comme pour les maladies, un vampire, étant techniquement déjà mort, nous n'avons pas besoin de dormir.

Si on voulait dormir par contre, on pouvait bien sûr. Sauf qu'on en avait pas besoin. C'était tout de même bien d'être vampire. Tu n'aura jamais de rougeole ou autre maladie embêtante. Mais bien sur, il y avait beaucoup de désavantages. Je peux en citer un déjà ; le sang. Être toujours obsédé par le sang, ne pouvant pas se concentré devant une blessure. N'ayant qu'une seule envie : boire le nectar. Je passai ma langue sur mes lèvres à cette pensée délicieuse mais y renonça aussitôt. J'avais promis ... Je n'avais jamais compris comment Damon et moi avions échanger nos rôles. J'étais au début de ma transformation pleins de vie et surtout du sang des jolies demoiselles que je chassais alors que mon frère voulait toujours se laisser mourir. Et après ... il eu un sort de déclic et lui c'est mit au sang humain et moins j'ai fuis les humains.

Malheureusement pour moi, Damon venait simplement de commencer sa « torture » que je subissais tout les jours. Il était arrivé derrière moi, je sentais son souffle chaud enfin glacé sur mon cou se qui me fis frisonner de dégoût.
    damon - En effet. Mais je n’étais pas seul. Tu ne la sens pas ? L’odeur d’Elena…
Il alla ensuite s'installé en face de moi alors que je tournai légèrement la tête sur le côté pour sentir l'odeur du manoir. Bien sûr qu'Elena était déjà venu ici et sont odeur était encré dans cette maison comme dans mon cœur mais je ne sentis aucune odeur d'humaine ayant passé ici il y a peut de temps. Je me détendis aussi rapidement que je m'étais tendu et offris à mon frère un sourire éclatant sans pouvoir empêcher mes crocs de se rétracter. Ils resteraient comme ça jusqu'à qu'une goutte de sang serait passé par là.

Voilà une très bonne excuse pour m'absenter de se vampire. Mais pour l'heure, je voulais tout de même jouer un peut et me prêta à son jeu dans l'espoir de savoir jouer la comédie tout comme lui. Mon regard se fit inquiet, un rictus haineux défigurait mes lèvres alors que je dévisageais mon frère, rigolant intérieurement. Je me releva brusquement, faisant voler mon verre un peu plus loin.
    stefan - Si tu as touché à un de ses cheveux ... je te jure ... nan ... je te promet de te faire regretter !!
Dis-je d'un tons qui se voulu menaçant dans le style du gentil Stefan incapable de toucher à son frère bien sûr.

Après avoir observer son sourire , se croyant vainqueur, je me laissa retombé sur le canapé en me tenant le ventre, partant dans un fou rire sans retenu. Damon ne devait pas comprendre. Mais il y avait des jours comme celui-ci où je voulais montré que j'étais bien indifférents au provocations de mon frère.
    stefan - Tu es aussi idiot que moi grand frère ! Aussi faible d'un humain ...
Dis-je entre deux éclats de rire avant de m’apercevoir de mon erreur. Oh oh ... ça va faire mal ...
Revenir en haut Aller en bas

Damon Salvatore

Modérateuravatar

Messages : 208
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 23
Localisation : Dans les bars de Mystic Falls, à traquer sa future proie
MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Mer 15 Fév - 8:07


Et je rigolais toujours. Au fond de moi bien sûr. Extérieurement, je n’avais pour image qu’un sourire ironique collé aux lèvres. J’adorais le pousser à bout, voir jusqu’où il pourrait tenir, le bousculer encore et encore. En sommes, j’aimais emmerder mon frère, et le mot était faible. Moi, je me répétais ? Mais parce qu’il n’y a que ça de bon. Enfin, quand on parle de Stefan bien entendu. En dehors, il y avait le sang, les filles et l’alcool. Ça c’était ce qui était vraiment bon. Le reste, ma foi, je m’en foutais pas mal. Mais revenons à ce cher vampire végétarien. Franchement, il n’était pas amusant. Tant qu’il n’était pas question de foutage de gueule, bien entendu. Il m’arrivait souvent de me demander, par tous les diables, COMMENT Elena pouvait le supporter ? On ne devait pas rire très souvent. Bah, vaut mieux pour elle que pour moi.

Enfin, j’eus la réaction voulue. Le gentil et doux comme un agneau Stefan se leva aussi brusquement que si une plante de vénus lui était tombé dessus. Et son verre, encore à moitié rempli de whisky vola à l’autre bout de la pièce. Vrai ou pas, peu importe. Fière de moi, j’applaudis à deux mains, en même temps avec une main, c’était difficile, soit. Et je me levais à mon tour. Par toutes les veines ! Depuis son arrivée, je ne faisais que changer de place et de position, mauvais tout ça.

- Si tu as touché à un de ses cheveux… je te jure… nan… je te promets de te faire regretter !!

J’aurais pu y croire, vraiment. Mais là, c’était un peu trop. Etant donné que si j’avais vraiment touché à Elena - ce qui me démangeais bien souvent - elle aurait vite fait de prévenir mon cher petit Stefi. Sa réaction ne pouvait qu’être une comédie alors. Dommage, j’aurais voulu voir ce qu’il aurait été capable de faire à son grand frère d’amour.

- Chapeau bas, j’ai presque failli y croire !

Pourtant, ici, et tout de suite, il eu une réaction dont je ne m’attendais pas du tout. Ouais. Il s’écroula sur son fauteuil, les mains jointes sur son ventre, se tordant de rire à n’en plus finir. Ah. Bien, s’il continuait, j’allais vraiment finir par être vexé. Non mais. Allez, ça suffit maintenant, le foutage de gueule. Qui est prit qui croyait prendre dit-on. Mais je n’allais pas être prit à mon propre jeu. L’honneur des Salvatore était en jeu… Non, rectification, de Damon. Parce qu’avec Stefan, l’honneur était déjà plus.

- Tu es aussi idiot que moi grand frère ! Aussi faible qu’un humain…

Allez, et maintenant on signe la fraternité. Il ne s’attendait quand même pas à ce que je le prenne dans mes bras, gouzi-gouzi et câlin pour tout le monde ?! Faut pas pousser mamie vampire dans de la verveine, tout de même.

BUG. Pardon ? Plait-il ? Je pense avoir mal compris la deuxième phrase, enfaite. Ouais ? Ouais hein… Quoique… Non. Il a bien dit cela.

- Vraiment ? Je me mis à rire. A rire d’un rire jaune, faux. Je passais ma main dans mes cheveux et lorsque celle-ci retomba à sa place, quiconque m’aurait aperçu en ce moment, n’aurait pas cru que j’étais le même Damon Salvatore que quelques instants auparavant.

Je sentis mes veines au-dessous de mes yeux se contracter, et mes pupilles alors si bleues en temps normale, devinrent aussi sombre qu’une nuit sans étoiles. Par la même occasion, mes deux canines s’allongèrent. Si au début de notre mutation ce simple geste faisait un mal de chien, aujourd’hui ce n’était plus que routine.

Et sans prévenir - à quoi bon en même temps - je me lançais sur mon frère, le faisant basculer au-dessus du fauteuil. Certes, moi avec, mais en deux temps trois mouvements, j’étais à nouveau sur mes pieds. Face à un Stefan à genoux. Et non, ce n’est pas le genre de truc que l’on dit à la légère cher frère. S’il avait été un simple et vulgaire humain, il serait mort, baignant dans son sang à l’heure qu’il est. Malheureusement, de un c’était un vampire, de deux, ça restait la seule personne de ma famille, aussi différent que moi soit-il.

Encore aveuglé par la rage, je m’élançais une fois de plus sur lui, et l’attrapant au collet, je l’envoyais valdingué à l’autre bout de la pièce, fracassant par la même occasion un rocking-chair.

- Autre chose à dire ?

Comme vous l’avez comprit, je déteste ce genre de paroles. Pourquoi ? ça ne regarde que moi. Pour l’instant.

- Par ta faute, une jeune fille va me servir de repas ce soir.

J’attendis une quelconque réaction avant de partir à la chasse, étonne moi cher frère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Mar 28 Fév - 8:50



Olala, j'avais oublié la règle numéro une, la plus importante pour bien s'entendre avec mon frère et éviter qu'il ne tue la moitié de la ville rien que pour m’embêter. Je ne devais en aucun cas faire références à son amour avec Katherine, le faite que j'avais tué cette dernière et surtout quoi que se soit en rapport avec son ancienne vie humaine. Autant dessiner une cible sur mon cœur et lui offrir un pieu. C'était la mort assuré si je ne respecter par cette règle. Et pour cette fois, j'alalis le regretter. Ma langue avait fourché, cela arrive tout le temps il ne faut pas oublier.

Regardant mon frère avec beaucoup d’appréhension, je l’imaginait me transpercer le ventre avec un pieu ou même me plonger la tête dans un bain remplit de verveine. Ou même planter ses crocs dans la chair tendre de mon cou pour me faire bien voir qu'il n'était pas aussi faible qu'un humain. Enfin ... je préfère qu'il se venge sur moi que sur Elena ou un autre humain de la ville. Je me sentais capable de tenir fasse à un nouveau coup bas de Damon tant que les habitants de Mystic Fall's n'avait rien. Je ne voulais pas avoir à partir de cette ville ... laisser Elena entre les griffes - ou plutôt les crocs - de mon frère, hors de question !

- Vraiment ? Dit-il avant de se mettre à rire.

Son rire ne fit que me pétrifier un peu plus. J'aurais voulu être n'importe où sauf là ... Relevant le regard vers lui, je vis son visage déformé dans un rictus bestial. Je pus distingué deux bout de canines dépasser de sa lèvre supérieur. Et sans prévenir, il se jeta sur moi tel un fauve sur la pauvre proie. C'est là que je ressentais le plus l'émotion que ressentait les proies que je chassais. Je me retrouva à genoux, lui était déjà debout. Il regorgeait de pouvoirs et surtout de sang. Pour ma pars ... le lapin n'avait pas suffis à rassasier ma faim ainsi que le pouvoir que j'aurais besoin à l'heure qu'il est.

Sans me laisser le temps de me relever, il arriva à nouveau près de moi pour me soulever par le col et me jeta à travers la pièce. Mon dos se heurta à une chaise en bois, m’arrachant un hoquet de surprise et surtout de douleur. Cela faisait mal ! Nan sans blague ! J'en avais des pensées idiotes. Je restais un moment sans bouger, attendant que les quel qu’on-que os déplacé, se replace ou encore juste m'invitant de m'écrouler au sol.

- Autre chose à dire ?

Un sourire amer se hissa sur la commission de mes lèvres alors que je fermais les yeux tout en descendant lentement sur le reste du rocking-chair complètement cassé. C'est fou comme les crises de Damon coutaient chère en meubles.

- Par ta faute, une jeune fille va me servir de repas ce soir.

C'était à prévoir de toute façon ! Ses poches de sang ne le suffisait pas ! Je me tenu le dos d'une main en grimaçant, j’espérais ne pas mettre casser quelques chose. Lui allait se régaler d'une jolie demoiselle et moi j'allais sûrement retourner chasser un lapin ou avec chance une belle biche. Quoi ? Non je ne parle pas de biche dans le sens humaines ! Je me dirigeais péniblement vers les escaliers, j'allais d'abord changer de haut, celui là était comme dire ... déchiré.

- Essaie juste de ne pas t’attirai trop de problèmes ... Dis-je simplement, ne cherchant même plus à le chercher.

Je ne savais même pas si il allait vraiment chasser ou si il voulait simplement m’énerver. Il ne m'avais nullement énervé, simplement blesser mais se n'était rien. Un peu de sang et le tour était jouer. Je monta quelques escaliers avant de me tourner vers Damon qui n'avait toujours pas bougé, une dernière pour la route !

- Et sache que j'ai raison ! Tu ne m'a pas encore tuer alors que j'ai dû te faire les pires crasses dans ta vie ! Tu es donc aussi vulnérable qu'un humain ... Tu reste humain alors arrête de montrer tes crocs à chaque fois que je dis la vérité ! Dis-je d'un ton fatigué.

Je ne cherchais pas la bagarre mais simplement à dire la vérité et qu'il l'avale sans râler, se qui était fort probable.

Revenir en haut Aller en bas

Damon Salvatore

Modérateuravatar

Messages : 208
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 23
Localisation : Dans les bars de Mystic Falls, à traquer sa future proie
MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   Sam 10 Mar - 11:16


Debout, les bras croisés et le regard noir, j’attendais. Tout ce que je voulais c’est qu’il s’énerve. Que mon cher frère pette un câble, qu’il me le reproche, qu’il hurle. Que je puisse continuer à me défouler, vraiment. Rester toute la journée à l’intérieur… ça ne me valait pas plus que ça. Mauvaise humeur trop longtemps contenue. Je sentais encore l’adrénaline palpiter un peu partout dans mes veines. C’était une sensation étrange, sachant qu’il y a à peine quelques instants j’étais assis pépère dans mon fauteuil.

- Essaie juste de ne pas t’attirer trop de problèmes.

Et de ce côté-là, il n’y avait qu’à lui que ça ne plaisait pas. De mon côté, au moindre petit problème, il me suffisait de larguer les amarres. Je n’avais aucunes attaches ici, à Mystic Falls, rien ne me retenait. Je pouvais plier bagages à la minute prêt. Le sang, le vampirisme, tout ça me permettait d’être maître incontesté dans mes émotions. Et même si par malheur quelque chose ou quelqu’un me retenait, il suffisait d’un claquement de doigt, et je ne ressentirais plus rien. Du tout. Et pendant 145 ans j’avais essayé d’y avoir recours. Et à part mon amour pour cette garce de Katherine, j’avais bien réussis.

Et maintenant que tout était clair de ce côté-là, je n’aurais plus aucun problème à tout mettre sous clef. Je pourrais même jouer au Stefan Eventreur. Mais bon, fallait pas pousser non plus, des mises en scènes et des décors de théâtres après un meurtre, non merci, je n’étais quand même pas assez idiot pour passer mon temps à remettre des bouts ensemble.

Tandis que Stefan montait les escaliers afin de se rendre dans sa chambre, je suppose, celui-ci s’arrêta à mis chemin, et me dit une dernière phrase, avant de continuer.

- Et sache que j'ai raison ! Tu ne m’as pas encore tué alors que j'ai dû te faire les pires crasses dans ta vie ! Tu es donc aussi vulnérable qu'un humain ... Tu reste humain alors arrête de montrer tes crocs à chaque fois que je dis la vérité !

Je serrais les dents. Après tout, certes, je savais qu’il avait en partie raison, mais pour rien au monde je ne l’avouerais devant monsieur. Pour qu’il reçoit joie et victoire ? Non, vraiment, ça ne risquait pas de se produire, ou en tout cas, pas tant que je n’aurais pas un pieu enfoncé profondément dans le cœur.

- Oublie. Il n’y a plus rien d’humain en moi. Je ne serais pas mort sinon. Et n’essaye pas de te le cacher. Toi aussi, tu es bien loin d’être aussi humain que ta tendre Elena.

Et je lui prouverai qu’il n’y a plus une once d’humanité en moi. Plus rien. Aussi vite qu’une balle de tennis lancée à pleine force, je sortis de la maison. Le premier sera mort. Le premier sur mon chemin. Et oh, pauvre, j’aperçu au loin un… gardien de parc ? Que sais-je, juste un habitant de Mystic Falls.

Et j’espérais vraiment que Stefan me regarde par la fenêtre au moment où je tordis le coup de l’homme.

[Voilou, pour ma part, j'ai fini :) ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: damon ϟ « La famille, le plus important ... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

damon ϟ « La famille, le plus important ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mystic Falls :: Propriétés privées :: Manoir des Salvatore-